Vous êtes ici :   Accueil » La plantation des pommes de terre
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  1111719 visiteurs
  21 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 8 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Les techniques de jardinage

Les techniques de jardinage présentées ci-dessous sont basées sur mes observations, mes recherches et mise en pratique sur le terrain.

La boutique "Les partenaires"

Il s'agit d'une présentation de boutiques partenaires sélectionnées pour leur grandes renommées.

Les partenariats ont été établi en accord avec les partenaires présentés ci-dessous.

Les ventes des produits sont assurées par les partenaires.

 ↑  
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.lesjardinsdedavid.com/data/fr-articles.xml

La culture de la pomme de terre      
      

La plantation

  • Les jardiniers adorent cultiver la pomme de terre car sa culture est extrêmement simple. La pomme de terre aime les sols légers, et assez riches. On peut fertiliser le sol à partir de fumier et de compost. Avant la plantation des tubercules, le sol doit être bien ameubli en profondeur.
  • Il faut déposer les plants avec précaution pour ne pas endommager les germes. Ceux-ci doivent être vers le haut. Les plants sont enterrés à environ 10 cm de profondeur. Un espacement de 20 à 30 cm entre deux plants est un minimum. Les sillons doivent être distants de 50 à 60 cm pour bien faciliter le buttage. Le sol doit être suffisamment chaud pour cette plantation (environ 10°C). Comme pour toutes les espèces du potager, rien ne sert de se presser. Un coup de froid ralenti terriblement le développement des plantes et les fragilise.

L'entretien

  • Un bon buttage est l'assurance d'une bonne productivité. Dès que la plante atteint ses 20 cm, on butte la terre à ses pieds. En gros on remonte la terre vers la plante à l'aide d'une binette se qui créera un fossé entre les lignes. IL faut renouveler l'opération régulièrement dans le premier mois de développement de la plante.
  • Lorsque la plante commence à être bien développé, il est temps de pailler d'une manière importante. Cette méthode consiste à mettre sur la terre de culture des matériaux végétaux (paille, compost, tonte de pelouse, broya de branchage...) de manière à freiner l'évaporation. La terre est alors toujours humide et les arrosage peuvent être largement réduit de moitié. Pour les pommes de terre, l'arrosage devient anecdotique.

La récolte

  • Lorsque la végétation est complètement fanée, il est temps de récolter les pommes de terre. On effectue cette chasse aux trésors en une fois par temps sec. Ainsi, on peut laisser les pommes de terre se "ressuyer" quelques jours sur le sol puis on les rentre pendant 2 semaines dans un endroit tempéré et aéré à l'abri de la lumière pour éviter le verdissement. Elles peuvent être ensuite conservé une année dans la cave.

    Maladies et ravageurs, les solutions 

Les doryphores      
      

  • Ce coléoptère est bien sûr la hantise de tout jardinier cultivant la pomme de terre. Les adultes, comme les larves, dévorent les feuilles de la pomme de terre, voire les tiges. En cas de forte infestation, les dégâts peuvent être très importants.
  • Les adultes hibernent dans le sol et sortent au printemps quand le sol s'est suffisamment réchauffé. On les retrouve aussitôt sur les feuilles de pomme de terre dont ils se nourrissent. Le cycle complet demande un mois à un mois et demi. Selon le climat, il peut y avoir deux ou trois générations par an. Les cycles se superposant, on peut trouver des individus à différents stades simultanément dans les cultures. Le ramassage et destruction des adultes, des larves et des pontes (méthode valable pour les petites surfaces et au début du printemps) est la meilleure alternative contre ce ravageur.

     

Le mildiou      
      

  • Le mildiou est une maladie provoquée par un champignon microscopique. La chaleur et l'humidité combinée provoquent son apparition. Elle se manifeste par des taches brunes suivies d'un flétrissement général. Puis les tubercules eux-même sont touchés à leur tour. La lutte préventive contre le mildiou consiste à pulvériser de la bouillie bordelaise à en début de culture. Il est possible de traiter le mildiou de façon naturelle à l'aide d'une solution à base de bicarbonate de soude et de savon à vaisselle.
Aimez et partagez cette page
Invitez des amis ou des groupes Facebook à découvrir cette page
Abonnez-vous à la page Facebook "Les jardins de David"
Partagez cette page sur votre compte Twitter
Partagez cette page sur votre compte Google +
Partagez cette page sur votre compte Linkedin

https://lesjardinsdedavid.com


Date de création : 30/03/2016 06:56
Dernière modification : 22/02/2017 22:06
Catégorie : Les techniques de jardinage - Les plantations
Page lue 1592 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Sondage
Combien de temps jardinez-vous par semaine?
 
Pied de page

Les jardins de David, un site du réseau "La Lapinerie".

Les jardins de David référencé par:

Réseau social Anoox

 asrbutton.png

Quantcast

fwmbutton2.gif

fwsbutton11.gif

anoox180x150-blue.jpg

Visitez mon réseau social sur AnooX


boostersite-logo.jpeg

EL ANNUAIRE

sonic run

Le potager - Annuaire de jardinage

Annuaire du jardin - Entretien du jardin

Annuaire YOUPINET

PIRON David
7 rue des genêts
86380 Vendeuvre du Poitou

Contactez-moi